Secteur de la propreté: les salariés appelés à se mobiliser pour un 13e mois

PARIS, 3 avril 2017 (AFP) – Les salariés de la propreté sont appelés à se mobiliser mardi par la CGT, premier syndicat de la branche, qui revendique un « véritable 13e mois « pour tous les travailleurs de la propreté ».

La CGT appelle à des rassemblements devant les chambres régionales de la fédération des entreprises de propreté (FEP), l’organisme patronal du secteur.

Outre le siège de la FEP à Villejuif (Val-de-Marne), des mobilisations sont prévues à Rennes, Rouen, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Lyon et Dijon, selon la CGT.

Interrogée par l’AFP, la FEP s’est dite prête à recevoir, « au niveau national », des représentants syndicaux « s’ils en font la demande ».

Un accord de branche prévoyant le versement d’une prime annuelle aux salariés ayant au moins un an d’ancienneté a été signé en mars 2015 par la CGT, la CFDT et FO. Il prévoit le versement aux salariés à temps plein d’une prime représentant environ 100 euros (150 euros pour ceux ayant plus de 20 ans d’ancienneté).

Cet avenant à la convention collective prévoyait « une clause de revoyure » un an après sa mise en place, « soit en décembre » dernier, poursuit le syndicat qui dénonce le « non-respect par la FEP » de cette clause.

Soulignant que la propreté est « une des professions les plus pénibles », la CGT demande « l’amélioration » de cette prime à hauteur de « l’équivalent d’un 13e mois ».

La FEP rassemble 43.000 entreprises de propreté qui réalisent 13 milliards d’euros de chiffre d’affaires et comptent près de 500.000 emplois salariés, dont plus de 83% de salariés en CDI.

Mais « 75% des salariés » sont à temps partiel, selon la CGT qui, au nombre des difficultés du métier, liste les horaires décalés, les « amplitudes de travail importantes entraînant des contraintes familiales et physiques », l' »exposition aux produits dangereux » ou « la productivité et la charge de travail qui ne cessent d’augmenter du fait des donneurs d’ordre qui baissent les coûts de prestation ».

sp/ao/it