Sécu: déficit revu à 52,2 milliards d’euros en 2020, niveau « très préoccupant » (Darmanin)

PARIS, 2 juin 2020 (AFP) – Le déficit de la Sécurité sociale devrait atteindre un niveau « historique » de 52,2 milliards d’euros en 2020, soit sensiblement plus que les 41 milliards d’euros annoncés fin avril, a indiqué mardi le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin.

La crise sanitaire « plonge dans le rouge les comptes publics de manière générale et singulièrement les comptes sociaux », a souligné le ministre lors d’une audition devant les commissions des Finances et des Affaires sociales de l’Assemblée nationale.

« A l’heure où je vous parle, nous sommes à une dégradation de 52,2 milliards d’euros, c’est-à-dire qu’on a une dégradation (…) d’un peu plus de 10 milliards d’euros » par rapport à la dernière prévision du gouvernement, a expliqué M. Darmanin.

« Evidemment ce sont des chiffres très préoccupants » et « extrêmement inquiétants », a-t-il ajouté, en évoquant un déficit « historique » pour la Sécurité sociale.

Lors d’une audition face au Sénat le 22 avril, Gérald Darmanin avait évalué le déficit 2020 à 41 milliards d’euros, soit un niveau « jamais vu ». Le précédent record, atteint en 2010 durant la crise financière, était de 28 milliards d’euros.

En un mois, les prévision économiques de l’exécutif se sont dégradées: mardi matin, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé une récession de -11% cette année, contre -8% précédemment.

La masse salariale, sur laquelle sont prélevées les cotisations sociales, devrait pour sa part connaître une « attrition » de 9,7%, contre 7,5% auparavant, a précisé M. Darmanin.

Malgré cette nouvelle révision, le ministre des Comptes publics a exclu mardi de présenter un projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) rectificatif, les prévisions du gouvernement étant à ce stade encore très dépendante de l’évolution de la situation.

« Il faut que les choses se stabilisent, ce qui va commencer je crois avec le déconfinement », a-t-il expliqué, disant vouloir attendre pour préciser la trajectoire prévue par le gouvernement pour les comptes sociaux.

Interrogé par le président de la commission des Finances Eric Woerth (LR), M. Darmanin a néanmoins évoqué un possible retour à l’équilibre de la Sécurité sociale d’ici quatre ou cinq ans.

« On pourrait imaginer » ce retour à « l’horizon de l’année 2024-2025, mais ce n’est pas un objectif pour l’instant totalement affiché, comme nous ne connaissons pas exactement la base de laquelle nous partirons cette année », a-t-il expliqué.

Le déficit de la sécurité sociale a atteint en 2019 1,9 milliard d’euros. Le gouvernement avait initialement annoncé pour cette année-là un retour à l’équilibre financier historique, mais avait dû revoir sa copie à l’automne à cause de la crise des « gilets jaunes ».

vab-gbh/cel/nm