Sillia VL (photovoltaïque): fermeture de Vénissieux, un repreneur pour Lannion

LYON, 15 juin 2017 (AFP) – Le tribunal de commerce de Lyon a prononcé jeudi la liquidation judiciaire du fabricant de panneaux photovoltaïques Sillia VL et la fermeture du site de Vénissieux près de Lyon, tandis que l’usine de Lannion (Côtes-d’Armor) est cédée à un repreneur.

Le fabricant basé à Vénissieux (Rhône) avait été placé en redressement judiciaire le 1er mars en raison de difficultés financières. Il emploie près de Lyon 133 personnes depuis sa reprise d’une usine Bosch en 2014, contre 44 sur le site breton.

Dans un jugement mis en délibéré jeudi, le tribunal arrête la cession de la société Sillia VL au bénéfice de la société Recom Italia SRL, fabricant de panneaux photovoltaïque basé à Milan, qui emploie 45 salariés en Italie.

L’offre prévoit de conserver les locaux de Lannion et 43 de ses salariés, mais aucun des 133 salariés du site de Vénissieux, qui va donc fermer.

« Avec la concurrence asiatique, c’est quasiment impossible de trouver une rentabilité sur ce genre de site, assez énorme », regrettait Christian Marcuola, représentant des salariés de Sillia à Vénissieux avant l’audience.

Les salariés rhodaniens, dont la majorité a plus de 50 ans, devraient bénéficier d’un engagement du groupe allemand Bosch, ancien propriétaire de l’usine, à leur verser des indemnités supra-légales de licenciement, comprises entre 23.000 et 150.000 euros selon les cas.

Certains d’entre eux pourraient être reclassés chez Boostheat, fabricant de chaudières, toujours à Vénissieux, selon Marc Soubitez, autre représentant des salariés.

Côté Lannion, « on est soulagé », témoignait Mickaël Bossé, élu du personnel de ce site. « On a pris à coeur de mettre tout en oeuvre dans la défense des salariés de Lannion ».

Une deuxième offre avait été déposée, celle de FBJB, via sa filiale dans l’industrie photovoltaïque VMH (28 salariés), basée à Châtellerault (Vienne).

jpa/cha/bw