Six chercheurs démissionnent du HCE pour dénoncer un manque de parité

PARIS, 22 juillet 2019 (AFP) – Six hommes chercheurs ont démissionné le 15 juillet du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes pour dénoncer un manque de parité, a assuré lundi à l’AFP l’un des chercheurs démissionnaires, confirmant une information du Monde.

Les chercheurs démissionnaires dénoncent l’absence de femmes chercheuses dans la nouvelle composition de cette instance, annoncée par un arrêté du 24 juin. Parmi les « personnalités qualifiées » du HCE pour la période 2019-2021, sept sont des universitaires, tous des hommes.

Le HCE est composé de 54 membres: 12 élus, 20 « représentants d’associations luttant en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes » et 22 « personnalités qualifiées compétentes dans les domaines des droits des femmes et de l’égalité femmes-hommes ».

Les chercheuses dans le domaine de l’égalité femmes-hommes « sont précurseuses, très majoritaires et bien plus légitimes que moi » pour faire partie du HCE, a estimé auprès de l’AFP Antoine Math, économiste à l’Institut de recherches économiques et sociales.

« Nous, on a fait un HCE paritaire », s’est défendu auprès de l’AFP un membre du cabinet de Marlène Schiappa, disant « regretter cette décision » de la part des six chercheurs démissionnaires et rappelant qu' »une femme chercheuse avait été contactée » mais « n’a pas souhaité intégrer le HCE pour des raisons qui lui sont propres ».

« Notre démission appelle à une solution mais elle ne règle pas le problème », reconnaît Antoine Math. Le HCE devant être paritaire, les chercheurs démissionnaires ne peuvent en effet être remplacés par des femmes, et seul un plus large remaniement pourrait permettre cette parité demandée entre chercheurs.

« On va contacter le secrétariat général du gouvernement, réfléchir et voir quelles possibilités s’offrent à nous », explique le cabinet de la secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes. « L’objectif, c’est que le HCE fonctionne et qu’il soit paritaire ».

ab-kau/cel/sp