SNCF: alliance de syndicats de l’encadrement pour les élections professionnelles

PARIS, 14 septembre 2018 (AFP) – Trois syndicats de l’encadrement de la SNCF, dont la CFE-CGC, ont annoncé vendredi leur alliance pour les prochaines élections professionnelles prévues cet automne au sein du groupe ferroviaire.

La CFE-CGC ferroviaire, le Syndicat national des cadres supérieurs du groupe public ferroviaire (SNCS) et le Syndicat national des médecins de la SNCF présenteront « des listes communes », mais leurs voix seront comptabilisées sous la seule bannière CFE-CGC ferroviaire « pour le calcul de la représentativité » syndicale, a précisé à l’AFP Robert Saez, président de la CFE-CGC ferroviaire.

Cette alliance électorale est une « première » pour ces syndicats en « 70 ans d’existence au sein de la SNCF », soulignent les trois partenaires dans un communiqué.

« Le dernier conflit social » – la grève de trois mois, par épisode, du printemps dernier – « a incité les trois seuls syndicats catégoriels de la SNCF à proposer aux salariés de l’encadrement un nouveau projet social. Celui-ci permettra de répondre aux nouveaux enjeux de la future SNCF et aux conditions de travail de l’encadrement », expliquent-ils dans leur communiqué.

Ces dernières années, selon M. Saez, les agents de maîtrise, cadres et cadres supérieurs ont subi « une dégradation de la qualité de vie au travail ». En outre, avec « la réforme à venir » de l’entreprise, les salariés souffrent d’un « manque de visibilité » car « on ne sait pas ce que ça va donner », a-t-il ajouté.

Les salariés de la SNCF sont appelés à voter du 16 au 22 novembre pour élire les représentants du personnel qui siégeront dans les 33 nouveaux conseils sociaux et économiques (CSE) du groupe. Créé par l’une des ordonnances réformant le droit du travail, le CSE remplace le comité d’entreprise (CE), les délégués du personnel (DP) et le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

Toutefois, le découpage en 33 CSE des nouvelles instances de représentation du personnel de la SNCF a été contesté la semaine dernière par la CGT Cheminots et SUD-Rail devant le tribunal d’instance de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). SUD-Rail a également demandé le report des élections. Le tribunal rendra ses décisions le 11 octobre.

er/lum/cbn