SNCF: le vote au Sénat n’est pas « un tournant », la grève se poursuit (CGT cheminots)

PARIS, 5 juin 2018 (AFP) – Laurent Brun, secrétaire général de la CGT cheminots, a estimé mardi soir que le vote de la réforme ferroviaire au Sénat n’était pas « un tournant », ajoutant que « l’avenir du chemin de fer n’est toujours pas garanti » et que la grève continue.

« Le vote n’est ni une surprise ni un tournant, ça c’est la propagande du gouvernement, on avait établi un calendrier (de jours de grève ndlr) au-delà du processus parlementaire, les grévistes continueront la grève », a-t-il dit sur BFM-TV.

Selon lui, « l’avenir du chemin de fer n’est toujours pas garanti », même si le texte a été amendé.

La prochaine séquence de deux jours de grève, la 14e depuis début avril, commence mercredi soir.

Laurent Brun a reconnu « une petite baisse » de la mobilisation des cheminots, la jugeant « normale », car les 26 jours de grève « pèsent énormément » sur les salariés.

« Les cheminots ont des motivations profondes », a-t-il souligné, en observant ne pas avoir entendu « la CFDT et l’Unsa dire qu’ils sortent du mouvement ».

Selon lui, « les cheminots savent ce qu’ils vont perdre, subir en termes de droits sociaux et ne savent pas ce qu’ils auront comme garanties collectives à l’avenir », une fois le statut supprimé.

Adopté mardi par le Sénat après l’avoir été par l’Assemblée nationale en avril, le projet de loi sera examiné en commission mixte paritaire (CMP députés et sénateurs) lundi.

db/cj