Solidaires veut aussi parler des sujets de la rentrée avec El Khomri

PARIS, 9 septembre 2016 (AFP) – Le syndicat Solidaires a demandé vendredi à être reçu par Myriam El Khomri pour discuter des sujets sociaux d’actualité, « au même titre que l’Unsa », autre syndicat non représentatif qui, lui, a été invité par la ministre du Travail mercredi.

« On va interroger la ministre pour savoir pourquoi nous ne sommes pas reçus, contrairement à l’Unsa », a déclaré à l’AFP Eric Beynel, porte-parole de Solidaires. « Sur les sujets sociaux d’actualité, on a plein de choses à dire, notamment sur Alstom, SFR, la loi travail et la réforme du code du travail », a-t-il ajouté.

Mme El Khomri a entamé cette semaine avec les organisations syndicales et patronales une série de concertations sur les grands sujets de la rentrée, dont la loi travail, l’assurance chômage ou les travailleurs détachés.

Côté syndicats, elle a déjà reçu les organisations représentatives dites « réformistes » CFTC et la CFDT. Elle a aussi convié l’Unsa, syndicat non représentatif mais classé du côté des « réformistes ». Ont également été reçues la CGPME et l’UPA, pour la partie patronale.

La CGT, FO et le Medef doivent également être reçus avant la fin septembre.

« La manière dont le gouvernement choisit ses interlocuteurs nous interroge, surtout en période électorale. Nous sommes mandatés par des salariés au même titre que l’Unsa, ni plus ni moins », a souligné M. Beynel.

La dernière fois où Solidaires a été reçu remonte à fin mars, lorsqu’une concertation avait été organisée à Matignon pour modifier une première version de la loi travail.

bow/db/mm