STX: des salariés bloquent l’accès au chantier naval de Saint-Nazaire

SAINT-NAZAIRE, 4 mai 2017 (AFP) – Des salariés de STX France bloquaient jeudi les accès au chantier naval de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) pour réclamer une prime salariale, a constaté une correspondante de l’AFP.

A l’appel de la CGT, environ une cinquantaine de personnes bloquaient en milieu d’après-midi l’entrée du chantier naval au niveau de la porte 4, la principale, à l’aide de palettes en feu, empêchant les camions d’entrer sur le site et impactant des entreprises voisines.

Quelque 130 salariés de STX France, selon une source policière, avaient commencé à bloquer le site dès jeudi matin, après la tenue d’un comité d’entreprise lors duquel ils ont demandé à la direction une prime de livraison pour le paquebot géant MSC Meraviglia, que STX France doit livrer prochainement.

Les manifestants ont notamment déployé une banderole proclamant « Les millions volent au-dessus de nos têtes, luttons pour nos salaires », a constaté la correspondante de l’AFP.

La CGT multiplie les actions depuis plus de trois semaines pour obtenir des primes salariales, mais c’est la première fois que l’accès au chantier naval est bloqué.

Mis en vente par le groupe sud-coréen STX Offshore and Shipbuilding, le chantier naval de Saint-Nazaire doit être repris par le groupe italien Fincantieri. Le site emploie quelque 2.600 salariés et fait travailler environ 5.000 sous-traitants.

cor-asl/we/eb