Sur l’emploi des jeunes, Castex promet que le gouvernement « met le paquet »

BESANÇON, 23 juillet 2020 (AFP) – Le Premier ministre, Jean Castex, a martelé jeudi que « le gouvernement avait décidé de mettre le paquet sur l’emploi des jeunes », lors de la présentation d’un « plan jeunes » de 6,5 milliards d’euros, selon lui du « jamais vu ».

« Un seul chiffre », a lancé le Premier ministre: « les autres années, les dépenses que l’État consacre aux questions d’emploi, de qualification, de formation de ces publics sont de l’ordre de 3 milliards et demi d’euros, nous allons ajouter dans le cadre du plan de relance, 6,5 milliards d’euros supplémentaires ».

« C’est totalement inédit », « du jamais vu », s’est-il félicité lors d’un déplacement à Besançon.

M. Castex a en outre promis « un effort sans précédent pour la qualification des jeunes » en « favorisant les parcours d’insertion, les parcours d’activité, pour les ramener le plus possible vers l’emploi ». « Nous allons dégager des moyens là-aussi exceptionnels », a-t-il souligné.

« Nous fixer les objectifs pour dégager des moyens substantiels, c’est bien, mais si nous ne nous préoccupons pas de leur mise en oeuvre, nous n’atteindrons pas le résultat escompté », a-t-il toutefois prévenu, en faisant valoir que « tout, plus que jamais, est dans l’art d’exécution ». « Et pour cela, il n’y a pas trente-six méthodes : la première, c’est celle du dialogue social », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a présenté jeudi un « plan jeunes » de 6,5 milliards d’euros sur deux ans face à la crise, avec en mesure phare une aide de 4.000 euros pour favoriser 450.000 embauches d’ici à janvier.

Ce plan « un jeune, une solution » table aussi sur la signature de 230.000 contrats d’apprentissage et 100.000 contrats de professionnalisation. Outre 100.000 places supplémentaires en service civique, il prévoit 300.000 « parcours d’insertion », dont 60.000 contrats aidés dans le secteur marchand, et 200.000 places supplémentaires en formation.

jmt-pab/jk/tes