Télétravail: les syndicats vont travailler sur des consignes (CFTC)

PARIS, 30 avril 2020 (AFP) – Les partenaires sociaux vont plancher « dans un délai de 15 jours » sur des « consignes fortes » pour le télétravail, pour éviter les dérives, avant, « peut-être », une négociation interprofessionnelle, a déclaré à l’AFP Cyril Chabanier, le président de la CFTC, à l’issue d’une visioconférence jeudi à Matignon.

Lors de cet échange entre Édouard Philippe et les partenaires sociaux, « on a été nombreux à demander qu’il y ait une discussion et quelques clarifications sur le télétravail ».

« Le Premier ministre l’a reconnu aussi, parce que dans les endroits où il y a eu des accords de télétravail ça se passe bien, dans toutes les autres boîtes, ça pose beaucoup de questions. L’application et la mise en place du télétravail interroge beaucoup », a-t-il ajouté.

« L’idée qui a été retenue aujourd’hui – on va voir la réponse de la ministre du Travail mardi (lors d’une visioconférence, NDLR) – c’est dans un premier temps, dans un délai de 15 jours, sortir des clarifications, ou des grandes lignes, ou des consignes fortes, pour parer aux problématiques urgentes », a-t-il détaillé.

« Dans un deuxième temps, les partenaires sociaux vont peut-être continuer sur des négociations pour arriver à un accord interprofessionnel », a-t-il ajouté.

Comme on lui demandait si tous les partenaires sociaux étaient sur la même ligne, il a répondu: « Il n’y a pas eu de réactions négatives ».

bow/bfa/LyS