Tilly-Sabco: 4 offres de reprise pour sauver au mieux 55 emplois sur 200

BREST, 2 novembre 2016 (AFP) – L’abattoir de volailles Tilly-Sabco Bretagne, en redressement judiciaire depuis juillet, fait l’objet de quatre offres de reprise, mais seuls 55 salariés seraient au mieux sauvés sur les 200 que compte l’entreprise, a-t-on appris mercredi auprès de la CGT.

« On ressent de l’exaspération en voyant ces offres », a réagi Corinne Nicole, déléguée CGT de l’entreprise située à Guerlesquin (Finistère) et sauvée il y a moins de deux ans de la faillite.

Trois offres de reprise ont été déposées mercredi, tandis qu’une première offre avait été présentée en octobre. Faute de candidats, le délai pour déposer une proposition de reprise a été allongé plusieurs fois, le dernier étant mercredi.

La première offre, déposée le 4 octobre, émane du volailler LDC, qui se propose de reprendre uniquement l’activité saucisses et huit emplois.

La société française Le Clézio, qui avait déjà déposé une offre de reprise en 2014, propose de reprendre 25 salariés, tandis qu’une société néerlandaise, Wegdam, en garderait 45.

La quatrième offre émane d’un groupe saoudien, Al Dhahry, qui lui aussi avait déjà déposé une offre de reprise en 2014. Ce dernier garderait 55 salariés. Il serait le seul intéressé par l’activité poulet en plus de l’activité saucisses, selon Mme Nicole.

« On va rencontrer ces entreprises pour en savoir d’avantage sur leurs offres et on émettra un avis qui sera certainement circonstancié », a-t-elle assuré, disant espérer une amélioration des propositions de reprise.

Tilly-Sabco Bretagne a été placé en redressement judiciaire le 29 juillet avec une période d’observation de six mois. Une audience d’étape est prévue le 10 novembre au tribunal de commerce de Brest.

L’abattoir avait été sauvé de la faillite en décembre 2014 grâce à son rachat par trois investisseurs: la CCI de Morlaix, le britannique MS Foods et le fonds d’investissement Breizh Algae Invest, lancé par le groupe Olmix spécialisé dans les biotechnologies. Mais ces deux derniers se sont depuis désengagés.

Ce rachat avait permis la sauvegarde de 200 emplois sur les plus de 320 que comptait l’entreprise, dont l’activité est à l’arrêt depuis plusieurs mois.

Tilly-Sabco Bretagne est présent sur deux segments de marché, les produits élaborés (saucisse de poulet et poulet) et produits frais et congelés (produits non transformés commercialisés entiers ou découpés). En 2015, 82% de son chiffre d’affaires provenait de l’activité poulet et 18% de l’activité saucisse.

sf/hg/gib