TPE: le moral des patrons et la situation de l’emploi se dégradent (étude)

PARIS, 16 novembre 2015 (AFP) – Le moral des patrons des très petites entreprises (TPE) a rechuté au troisième trimestre après un regain les trois mois précédents, et la situation de l’emploi s’est dégradée sur la même période, selon une enquête publiée lundi.

Selon cette étude réalisée par l’Institut Ifop pour le groupe de services aux entreprises Fiducial, 21% des patrons sont optimistes pour la situation en France, contre 29% en juillet, et 47% le sont pour leur propre activité, contre 51% en juillet.

Le baromètre fait état de destructions nettes d’emploi, en particulier dans l’hôtellerie et les services aux particuliers.

« Un bon niveau de créations de postes, y compris en CDI, est à souligner mais il est malheureusement contrarié par un nombre de suppressions de postes encore jamais atteint depuis la création du baromètre des TPE en 2000 », a déclaré Jean-Marc Jaumouillé, directeur des techniques professionnelles de Fiducial, cité dans le communiqué. « Environ un employeur sur huit a supprimé en moyenne 1,7 poste », a-t-il ajouté.

Seuls 25% des patrons de TPE estiment que la réforme du code du travail annoncée par le gouvernement sera effective à moyen ou court terme.

Alors que les élections régionales approchent, 42% des petits patrons ont prévu de s’abstenir de voter. Parmi ceux qui ont prévu de se déplacer, 37% sont animés par un vote sanction à l’encontre de la politique du gouvernement.

« Les listes des Républicains, de l’UDI et du Modem remporteraient 48% des suffrages, le Front national 19% (+7 points par comparaison aux élections européennes) et le Parti socialiste 13%, suivis par Europe Ecologique Les Verts (9%) », selon le communiqué.

L’étude a été réalisée par téléphone du 12 au 16 octobre sur un échantillon de 1.002 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés (hors auto-entrepreneur).

edy/fka/cb/jpr