Transavia France: menace de grève du 3 au 9 juillet (syndicat)

PARIS, 28 juin 2017 (AFP) – Les hôtesses et stewards de Transavia France, filiale low-cost d’Air France, sont appelés à cesser le travail du 3 au 9 juillet pour revendiquer « la mise en place et la revalorisation de plusieurs primes », a annoncé mercredi le SNPNC-FO.

Dans un communiqué, le syndicat représentant les personnels navigants commerciaux (PNC) « dénonce l’attitude » de la direction « qui, après sept réunions de négociation, a refusé systématiquement » de répondre favorablement à ces « revendications raisonnables, alors que les grilles de salaire PNC n’ont pas été revalorisées depuis plus de sept ans ».

Alors que Transavia a été désignée meilleure compagnie low-cost européenne pour la seconde année consécutive par le site Flight Report, « avec une note excellente pour le service PNC », « il est temps de remercier les hôtesses et stewards » de la compagnie, développe auprès de l’AFP Isabelle Avis du SNPNC.

La réponse apportée lors des négociations « n’a pas été satisfaisante » jusqu’à présent, mais le SNPNC se tient « à la disposition de la direction » pour reprendre les discussions, a-t-elle précisé.

De son côté, interrogée par l’AFP, la direction de Transavia France a précisé que « les négociations avaient commencé le 21 avril et se poursuivaient pour aboutir à un accord satisfaisant pour les deux parties », en « réaffirmant sa détermination à privilégier la voie du dialogue social et de la négociation ».

jta/db/LyS