Un salarié du privé sur huit travaille pour une entreprise étrangère

PARIS, 19 juillet 2016 (AFP) – En France, près de deux millions de salariés travaillent pour des multinationales sous contrôle étranger, essentiellement européen ou américain, ce qui représente un emploi privé sur huit, révèle une étude de l’Insee publiée mardi.

Fin 2013, sur les 15 millions de salariés du privé non agricole, 7,06 millions (47,5%) travaillaient dans des multinationales, dont 1,85 million (12,4%) sous contrôle étranger, selon les données de l’Institut national de la statistique.

Mais l’emploi sous contrôle étranger a fortement reculé (-10,7%) en 2009, « au coeur de la crise économique », avant de se stabiliser. Fin 2008, 2,1 millions de salariés travaillaient pour un patron étranger, soit 14% des emplois privés.

Fin 2013, ces salariés travaillaient principalement dans l’industrie (36,6%) et dans le commerce (27,3%).

« Cette surreprésentation des firmes étrangères dans l’industrie peut s’expliquer par différents facteurs », notamment par la volonté d’avoir « des unités de production proches des marchés finaux pour réduire les coûts de transport des biens produits ».

Mais en tendance, le poids de l’industrie dans l’emploi sous contrôle étranger a diminué depuis 2008, au profit du commerce.

En France, « l’emploi étranger » est « principalement » (91%) « sous contrôle européen et américain »: les multinationales européennes (hors France) emploient 1,13 million de salariés en France, les multinationales américaines 400.000, et les multinationales suisses 150.000.

En revanche, les multinationales sous contrôle des Bric (Brésil, Russie, Inde et Chine) sont « encore peu présentes » en France: elles n’employaient, fin 2013, que 22.000 salariés dans l’Hexagone, mais ce nombre était en hausse de 31% par rapport à 2008.

Selon l’Insee, « divers facteurs » peuvent expliquer ces implantations: « la proximité géographique (Allemagne, Royaume-Uni, Suisse, Belgique…), la recherche de débouchés commerciaux (Etats-Unis, Japon…), voire la langue commune (Canada) ».

jah/db/cj