Une prime de 1.000 euros pour les collaborateurs de L’Oréal France

PARIS, 16 janvier 2019 (AFP) – L’Oréal a annoncé mercredi une prime exceptionnelle de 1.000 euros à tous ses collaborateurs en France pour 2018, à l’instar d’autres grandes entreprises françaises ayant déjà répondu à l’appel d’Emmanuel Macron de donner ainsi un coup de pouce au pouvoir d’achat.

Cette prime sera versée fin janvier à 14.300 collaborateurs de L’Oréal en France, à l’exception de ses cadres dirigeants, selon un bref communiqué du géant mondial des cosmétiques.

Conformément au dispositif proposé en décembre par le gouvernement sur la base du volontariat, cette prime ne sera pas soumise aux charges sociales ni à l’impôt sur le revenu pour les salariés du groupe dont la rémunération annuelle 2018 est inférieure à trois fois le Smic, est-il précisé.

L’Oréal pouvait se permettre ce geste: le groupe attend une croissance « significative » de ses ventes mondiales à taux de change constants cette année, grâce notamment à leur dynamisme persistant en Asie, et prévoit de réaliser au passage une nouvelle rentabilité record.

Par ailleurs, les géants français du luxe comme LVMH, Hermès et Kering s’étaient eux aussi engagés dès le mois dernier à verser des primes pour leurs salariés, à l’instar de nombreux grands groupes tricolores tous secteurs confondus.

Plus discrètement, le groupe pharmaceutique Sanofi a également récemment versé une prime exceptionnelle à ses salariés en France, à hauteur de 1.000 euros pour ceux dont le salaire de base annuel était inférieur à 30.000 euros l’an dernier, et de 500 euros pour ceux ayant gagné entre 30.000 et 54.000 euros sur la même période, a appris mercredi l’AFP.

Plus d’un dirigeant de grande entreprise sur deux (56%) est disposé à verser une prime exceptionnelle à ses salariés au titre de l’an dernier, pour endiguer la crise des « gilets jaunes », selon un sondage d’Eurogroup Consulting publié lundi.

etb/ef/ide