Veolia: le plan de départs volontaires mis en oeuvre à partir de décembre

PARIS, 26 juillet 2016 (AFP) – Le plan de départs volontaires annoncé fin juin par Veolia dans son activité Eau France, qui porte sur la suppression nette d’environ 430 postes, sera mis en oeuvre à partir de début décembre après l’information des différentes instances du personnel, a-t-on appris mardi de sources syndicales.

Ce plan, qui prévoit la suppression de 589 postes et la création de 160, soit un solde net de 429 suppressions, fait l’objet depuis le 13 juillet d’une procédure d’information consultation du comité central d’entreprise. Il doit ensuite être présenté notamment dans les comités d’établissement, avant d’être transmis à l’administration du travail (Direccte).

Ouverte en décembre, la période de volontariat se terminera « au plus tard fin mai 2017 », a indiqué Jean-Luc Touly (FO).

« On va être attentif », veiller à ce qu’il n’y ait « pas de pressions, de mutations obligatoires, pas d’abandons de secteur », a souligné Sylvain Chiche (CGT).

Le plan (départs volontaires, mobilités internes, mesures de fin de carrière) concerne différentes filières (paie, approvisionnements, exploitation, clientèle..). Sur les 589 postes supprimés, 165 le seront par exemple dans la filière exploitation, pour 40 créations.

« Ils abandonnent les salariés sur le bord de la route » pour le bénéfice « des actionnaires qui veulent toujours plus », a dénoncé M. Chiche. Selon lui, l’activité eau est « orientée vers l’étranger » parce qu’en France, ça devient « plus contraignant, la marge plus difficile à faire ».

Le spécialiste français de la gestion de l’eau et du retraitement des déchets avait annoncé le 28 juin ce plan de départs volontaires dans son activité Eau France, qui emploie actuellement environ 12.800 salariés. Il s’inscrit, selon la direction, dans un plan d’économies de 600 millions d’euros au niveau du groupe sur la période 2016-2018, annoncé en décembre dernier.

« C’est le troisième plan en l’espace de quatre ans », selon M. Touly. Le deuxième plan, terminé en juin 2015, avait abouti à la suppression nette de 850 postes.

Veolia, dont l’activité Eau France a réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros en 2015, soit 24 % du chiffre d’affaires de l’activité Eau du groupe, entend renforcer son ancrage territorial avec la création de sociétés locales. Des sociétés d’expertises seront également créées.

sp/jg/nm