Virus: le fournisseur d’énergie britannique Centrica supprime 5.000 emplois

LONDRES, 11 juin 2020 (AFP) – Le fournisseur de gaz et d’électricité britannique Centrica, numéro un du secteur avec sa marque British Gas, a annoncé jeudi la suppression de 5.000 emplois en raison de l’impact de la crise du coronavirus sur ses activités.

La majorité de ces suppressions auront lieu au second semestre et porteront pour moitié sur des postes d’encadrement, explique dans un communiqué le groupe.

Ces pertes d’emplois portent sur environ un cinquième des effectifs de Centrica qui compte 26.000 salariés au total.

Les réductions d’effectif « doivent nous permettre d’enrayer notre déclin, de nous concentrer sur nos clients et de créer une entreprise durable », explique Chris O’Shea, directeur général du groupe, en poste depuis trois mois.

Le syndicat GMB a promis de lutter contre ce plan social.

« Un plafonnement (des prix de l’énergie) et des décisions trop timides, trop tardives ont plombé une marque autrefois fière », souligne Justin Bowden, porte-parole du syndicat.

« Supprimer des milliers d’emplois supplémentaires n’est pas la réponse », selon lui.

Le secteur de la distribution d’énergie est bousculé par la crise sanitaire qui a conduit à développer la gestion des contrats en ligne, au détriment des personnes travaillant sur le terrain.

Déjà, en mai, le fournisseur d’énergie Ovo avait annoncé la suppression de 2.600 emplois, une décision liée à la pandémie et à l’intégration des activités pour les particuliers de son concurrent SSE, récemment rachetées.

jbo/ved/evs