Vivarte: El Khomri et Sirugue recevront la direction le 31 janvier

PARIS, 26 janvier 2017 (AFP) – La ministre du Travail, Myriam El Khomri, et le secrétaire d’Etat à l’Industrie, Christophe Sirugue, recevront le 31 janvier la direction du groupe d’habillement Vivarte, pour lui demander des « comptes » sur ses projets de plans sociaux et de cessions, a annoncé jeudi Mme El Khomri.

La ministre a assuré, lors des questions au gouvernement au Sénat, que « l’Etat userait de tous ses leviers d’action pour contraindre l’entreprise à assumer ses responsabilités économiques et ses responsabilités sociales » et qu’il se porterait « garant du dialogue social et des obligations faites à ce groupe en termes de transparence, d’activité et d’emploi ».

« Nous avons rendez-vous, avec Christophe Sirugue, le 31 janvier prochain avec la direction et c’est dans ce cadre-là que nous leur demanderons l’ensemble de ces comptes », a-t-elle poursuivi.

Le gouvernement demandera également « au groupe de justifier la manière dont l’argent public (reçu par Vivarte au titre du CICE) a été utilisé », a ajouté la ministre, qui a reçu les syndicats de Vivarte mercredi, déjà avec M. Sirugue.

Le groupe a annoncé en début de semaine la suppression de plus de 700 emplois à la Halle aux chaussures et la cession prochaine de deux de ses enseignes phares, André et Naf Naf.

« Que les choses soient claires, a répété Myriam El Khomri, l’Etat n’homologuera pas de PSE (plan de sauvegarde de l’emploi, NDLR) qui ne respecte pas les dispositions prévues par la loi, tant en termes de dialogue social qu’en termes de mesures d’accompagnement. »

jah/cel/ide