Yves Veyrier (FO) « appelle solennellement » à la mobilisation jeudi

PARIS, 6 janvier 2020 (AFP) – Le secrétaire général de FO Yves Veyrier a appelé lundi « solennellement l’ensemble des salariés » à se mobiliser jeudi contre le projet de réforme des retraites et n’est pas prêt à signer un accord, même si l’âge pivot devenait temporaire, comme l’a suggéré le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand.

« J’appelle solennellement l’ensemble des salariés, jeunes ou moins jeunes, femmes, hommes, de tous corps de métiers, du public et du privé, à se mobiliser largement cette semaine et en particulier le 9 janvier » a-t-il déclaré.

Le patron de FO a rejeté l’idée d’une « conférence de financement » distincte de la réforme, avancée par son homologue de la CFDT Laurent Berger: « si c’est pour nous faire avaler le projet régime de retraite par points ça ne marche pas, parce que le projet de régime unique par points, son principal défaut c’est que demain, il donnera tous les leviers d’action à l’Etat pour agir sur le niveau des pensions et, de fait, l’âge effectif auquel vous pourrez partir si vous voulez une retraite correcte. »

« C’est intrinsèque », a souligné Yves Veyrier, pour qui le régime de retraite par points est « une erreur historique ».

L’idée d’un âge pivot « temporaire », qui pénaliserait un temps limité les salariés partant avant cet âge, n’est « pas du tout une mauvaise idée » estime-t-il néanmoins, tout en se déclarant « pas dupe ».

Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand a suggéré lundi dans Le Parisien que la décote de 3 ans mise en place par le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco si le salarié part avant 63 ans est « une source d’inspiration pour mettre en place un régime général à points avec âge pivot ou d’équilibre ».

« A l’époque, à FO nous avons refusé de signer cet accord », a rappelé Yves Veyrier.

« Est-ce que le temporaire serait le moyen de dire nous avons fait un compromis, nous, nous ne sommes pas dupes dans cette affaire. Tout ce qui fera que le gouvernement reculera sera toujours ça », a -t-il observé.

Il souligne toutefois: « Je ne signerai pas le régime unique par point contre la mise en place d’un âge pivot temporaire, parce que je sais qu’avec le régime unique par points demain les gouvernements auront tous les moyens d’agir sur les paramètres du système pour contraindre à reculer son âge de départ au risque sinon d’avoir à subir une baisse des pensions. »

mpf/lum/rhl