Afpa : le ministre du Travail réaffirme le soutien de l’Etat

Les cadres de l’Afpa sont réunis en séminaire à partir d’aujourd’hui pour plancher sur le déploiement e l’Acte2 de la refondation. laquelle butte toujours sur trois problèmes essentiels. Primo : le financement. Secundo, le sort du patrimoine immobilier. tertio, l’insuffisance des commandes, en particulier celles provenant des régions.

 

Le ministre du Travail, François Rebsamen a fait savoir aux managers de l’association que le gouvernement ne les abandonne pas à leur sort. Il assure que les partenaires sociaux et les régions seront réunis dès « la semaine prochaine » pour trouver des solutions aux difficultés que rencontre le premier organisme de formation de France depuis plusieurs années et en particulier celui du parc immobilier, devenu un fardeau.

 

Selon François Rebsamen, le ministre des Finances, Michel Sapin (qui connaît bien le dossier pour avoir été l’ex-ministre de tutelle), mobilise aussi ses équipes. L’Agence des participations de l’État a déjà souscrit 160M€ d’obligations associatives, preuve du soutien du gouvernement », a dit le ministre.

 

Toutefois, l’État attend des équipes et de la direction de l’Afpa, des efforts à la mesure des enjeux, même si « c’est difficile ». Il suggère d’adapter l’offre au compte personnel de formation (CPF) dont le déploiement qui entre en vigueur début 2015. Il voit aussi le devenir de l’association dans le renforcement de ses prestations en direction des publiques spécifiques, et dans des propositions sur mesure répondant aux particularités des régions. Des préconisations guère éloignées de celles déjà contenues dans le plan de Refondation du président, Yves Barou.