Agressions : la Fédération des transports et de la logistique FO tire la sonnette d’arme

La recrudescence depuis plusieurs mois des incidents : vols, agressions, attaques au laser, jets de pierres, , incivilité en tous genres dans les transports urbains et routiers de voyageurs atteint la cote d’alerte.

 

La Fédération des transports et de la logistique FO manifeste “son inquiétude, son mécontentement et dénonce une situation dont les pouvoirs publics sont responsables”. Selon le syndicat, les conditions de se sont incontestablement altérées sans que les directions des réseaux et les pouvoirs publics daignent prendre en compte les revendications justifiées des travailleurs et des usagers. Ils auraient même tendance à ou banaliser les incidents.

 

Pour preuve, le nombre croissant de droits de retraits et de grèves liés à l’insécurité. L’origine du problème serait à chercher du côté de la réduction des effectifs de police, de gendarmerie et du manque de personnel dédié à la sécurité. Pire, les agresseurs se voient seulement convoqués en maison de justice et du droit pour des faits de violences, menaces, crachats, etc. Même quand ils sont multirécidivistes.

 

Les sanctions pénales s’avèrent dérisoires, déplore FO transports, au regard des séquelles et traumatismes des victimes qu’elles soient salariées ou usagers. La Fédération réclame revendique l’organisation urgente d’une rencontre sur la sécurité avec le Ministère de l’Intérieur, Ministère de la Justice, le GART, les organisations professionnelles des secteurs concernés, les Associations d’Usagers et les Organisations Syndicales.