Aide au logement : Ideal, plateforme de dématérialisation des demandes entre en service

Le Groupe Arcade sera le premier organisme HLM à utiliser la plateforme Ideal mise au point par la Caisse nationale des allocations familiales. En dématérialisant les demandes d’aide au logement, elle est censée les faciliter et accélérer leur traitement.

 

Daniel Lenoir, directeur général de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) et Jacques Wolfrom, président du comex du pôle HLM Arcade ont signé le 4 février une convention de partenariat dans ce sens. Le projet Ideal (Intégration des demandes d’aide au logement) s’inscrit dans le cadre de la modernisation des procédures de traitement et des pratiques des organismes. Ce dispositif facilite l’accès aux droits et à l’insertion sociale en simplifiant la démarche administrative. Avec l’accord du nouveau locataire, les bailleurs sociaux d’Arcade transmettent, de façon dématérialisée et en temps réel à la CAF, les informations nécessaires à la constitution de la demande d’aide au logement.

 

Le montant réel de l’aide personnalisée au logement (APL)  est immédiatement versé au bailleur. N’ayant à sa charge que le solde dû, le locataire ne risque plus d’être en situation d’impayé en attendant le versement des fonds. En outre, tous les acteurs -locataires, CAF et bailleurs- gagnent en rapidité, efficacité, fiabilité, sécurisation des données et des paiements.

 

Le projet est né en 2006 d’une étude réalisée par la Caf d’Arras et deux de ses bailleurs sociaux . Après un ballon d’essai en 2010 dans le Pas-de-Calais, l’expérimentation a été poursuivie sur d’autres territoires et en 2012 le système a évolué vers une nouvelle solution de télé procédure,  déployée progressivement. En 2015, deux entreprises sociales pour l’habitat (ESH) du groupe Arcade ont fait un nouveau test grandeur nature, dans le Cher et en Ille-et-Vilaine.

Au niveau local, la mise en œuvre d’Ideal est subordonnée à la signature d’une convention départementale entre chaque bailleur du groupe Arcade et la CAF concernée. La collaboration entre les bailleurs du groupe Arcade et les Caisses d’allocations familiales  locales pourrait concerner environ 9 000 bénéficiaires en 2016.