Air France : il n’est plus question de départs contraints

Frédéric Gagey, PDG d’Air France, a présenté ce vendredi devant le Comité central d’entreprise les orientations stratégiques 2017 – 2020, dans le cadre du plan Perform 2020.

 

Ce projet traduit l’ambition d’Air France et s’appuie sur l’amélioration de l’environnement macroéconomique ainsi que sur les résultats des efforts d’adaptation déjà entrepris en 2015. Il propose la croissance du réseau long-courrier en moyens propres de 2 à 3 % par an de 2017 à 2020. Ce développement permettra l’ajout de sept avions dans la flotte long-courrier, l’ouverture d’une à deux nouvelles destinations et une croissance de l’ordre de 10 % en capacités et en heures de vol entre 2016 et 202. Il table aussi sur la stabilité des réseaux court et moyen-courrier (hors effet TGV sur Bordeaux), ainsi que sur la poursuite de la croissance de Transavia France, qui exploitera jusqu’à 40 avions en 2020.

 

La réussite de ce plan de croissance repose sur une amélioration de la compétitivité de l’entreprise, et en particulier sur une baisse des coûts unitaires selon un calendrier progressif. Cette démarche doit passer par un dialogue social renouvelé. La Direction d’Air France a ainsi proposé d’engager des négociations avec les organisations représentatives des pilotes d’une part et des PNC d’autre part. Une négociation sur la gestion de l’emploi vient de s’achever avec les organisations représentatives du sol et permettra, après signature, de garantir l’absence de départs contraints jusqu’en juin 2018 », dit la compagnie

 

« Le redressement d’Air France se poursuit et la dynamique économique actuelle nous permet de proposer le retour à la croissance à partir de 2017. Cette adaptation de Perform 2020 sera rendue possible par la recherche de compromis équilibrés. Son succès repose sur notre responsabilité collective. » a déclaré Frédéric Gagey