Allocations familiales : 72,4 Mds€ de prestations versées l’an dernier

En 2018, les caisses d’allocations familiales (CAF) ont versé 72,4 Mds€ de prestations légales, hors action sociale et prestations indirectes. Ce montant reste stable par rapport à celui de 2017, mais les différents volets évoluent différemment.

 Les dépenses qui contribuent à compenser la charge liée à un enfant, à soutenir les familles vulnérables et à favoriser la conciliation entre vie familiale et professionnelle représentent 42 % des prestations versées par les Caf, soit 30,3 Mds€. Les autres prestations correspondent pour un quart aux aides au logement, et pour un peu plus d’un tiers aux dispositifs de solidarité et de soutien à l’activité.   Les dépenses des prestations dédiées à l’enfance et la jeunesse augmentent, tandis que celles liées à la petite enfance baissent.

 

Dans le détail, en 2018, les Caf ont versé 19,1 Mds€ au titre des allocations familiales, du complément familial, et des allocations de soutien familial (ASF), de rentrée scolaire (ARS) et d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH). Leur hausse de 2 % est due notamment à la revalorisation de l’ASF, du complément familial majoré, et à l’augmentation du nombre de bénéficiaires de l’AEEH.

La baisse de 3 % des dépenses liées à la petite enfance s’explique principalement par la forte décroissance des dépenses de complément de libre choix d’activité et le faible recours à la prestation partagée de l’éducation de l’enfant (Prepare) qui le remplace progressivement depuis 2015. 

 

 

Destinées à soutenir les ménages vulnérables et les travailleurs à bas salaires, les dépenses de solidarité et de soutien à l’activité sont en hausse. Ces prestations représentent 25,6 Mds€ en 2018. Leur hausse de 3,8 % s’explique par la revalorisation exceptionnelle du montant forfaitaire de la prime d’activité de 20€ au 1er août 2018. Cela entraîne un accroissement du nombre de bénéficiaires et des montants moyens versés. La hausse de 3,2 % des dépenses liées au RSA résulte de la revalorisation du montant forfaitaire de 1 % au 1er avril 2018, et de la dématérialisation des demandes, mise en place en 2017, qui a facilité l’accès à cette prestation. Enfin, l’Allocation adulte handicapé représente 9,5 Mds€, soit une augmentation de 3,6 % en raison des revalorisations successives : +1,2 % au 1er avril 2018 et +5 % au 1er novembre 2018. Par ailleurs, le nombre de bénéficiaires est en constante croissance.

 

 Enfin, l’évolution des dépenses d’aide au logement traduit l’entrée en vigueur début 2018 de la réduction de loyer de solidarité (RLS) entièrement neutre pour les foyers allocataires logés dans le parc locatif social.