Alstom confirme l’abandon de l’usine de Reichshoffen en Alsace

La direction d’Alstom a confirmé aux représentants du personnel réuni ce 10 juillet l’information qui circulait depuis hier : le groupe va se séparer des 780 salariés de Reichshoffen en Alsace. Ce serait la solution au risque de position dominante, obstacle à la fusion Alstom-Bombardier.

 

« Les salariés d’Alstom apprécient peu que le PDG, Henri Poupart-Lafarge, n’ait pas fait l’annonce lui-même et que les instances représentatives du site alsacien soient les dernières informées », gronde la Fédération des travailleurs de la métallurgie CGT (FTM)

 

Le site de Reichshoffen produit les trains régionaux Coradia Polyvalent, principalement pour le marché français, avec certains développements novateurs en France comme l’intégration d’une traction alimentée à l’Hydrogène. Pour la FTM-CGT, « les acteurs publics comme les présidents de région et la SNCF détiennent une partie de la solution puisque ce sont eux les clients ».