Alternance : les entreprises du médicament tiennent leurs engagements

En dépit d’un contexte de crise peu favorable dans les entreprises, les industries de la santé auront formé 6 300 jeunes en alternance depuis le début de l’année, soit une progression de + 20 % par rapport au nombre de contrats signés au 31 décembre 2019. Le secteur avait pris, en juillet 2018, lors du 8e Conseil stratégique des industries de santé (CSIS), le ferme engagement de favoriser l’emploi des jeunes avec un objectif de 5 000 contrats d’alternance par an d’ici à 2022. L’accord de branche sur la formation professionnelle des industries de santé datant de la même période a confirmé cet objectif avec une ambition : augmenter d’au moins 10 % le taux de salariés en alternance par an, au niveau des entreprises importantes de la branche. Pari tenu.

« L’alternance nous permet de former aujourd’hui les talents de demain pour des métiers en pleine mutation et de favoriser leur insertion professionnelle dans nos entreprises. C’est un contrat gagnant pour tous » dit Philippe Lamoureux, directeur général du Leem (ci-contre).