Apprentissage : le gouvernement veut accentuer la tendance

Le Premier ministre a annoncé en conférence de dialogue social le 15 mars dernier  le maintien jusqu’à la fin de l’année, des primes exceptionnelles à l’apprentissage et pour les contrats de professionnalisation. Il a suivi en ce sens les préconisations des partenaires sociaux. Ceux-ci souhaitent que les entrées en apprentissage continuent à être soutenues tout en donnant rapidement de la visibilité aux entreprises sur les aides.

 

Dans le même temps, plusieurs actions ciblées sont envisagées pour la promotion de cette forme d’alternance cette année. Cela concerne notamment dans le secteur sanitaire et médico-social ainsi que dns le monde associatif et sportif. Les possibilités d’accueil d’apprentis dans la sphère publique seront également développées. Sachant qu’un écueil demeure dans la fonction publique territorial, à propos financement par les  employeurs territoriaux et le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT).

 

En 2020, le nombre d’apprentis a progressé de 40 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre les 495 000 entrées dans le secteur privé et dépasser le seuil symbolique de 500 000 contrats, en y incluant le secteur public. Un record.