Apprentissage : les chambres consulaires et l’industrie donnent un coup d’accélérateur

Les Chambres des métiers et de l’artisanat (CMA) s’engagent à former 40 % d’apprentis en plus d’ici 2022, pour atteindre 200 000 jeunes formés, au lieu de 140 000. De même, les industriels promettent un effort équivalent sur la période, portant le nombre d’alternants issus de cette filière à 87 000, contre 62 000.

 

Pour le ministère du Travail, le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel les y aidera. Ce texte Elle « libère leur capacité d’innovation et de développement et sécurise le financement de leurs centres de formation d’apprentis », dixit le ministère.