Assurance chômage : la spirale du déficit se poursuivra en 2015

Le bureau de l’Unédic dévoile ses prévisions financières pour 2015. Il table sur une croissance modérée, insuffisante pour stopper le déséquilibre des comptes.

 

Avec une croissance de +0,8% pour 2015 et sous l’effet des politiques publiques, l’emploi dans les entreprises affiliées au régime  progresse légèrement sur l’année (+ 23 000 postes), l’économie recommençant à créer de l’emploi à compter du 2ème trimestre de cette année. Mais ce sera insuffisant pour permettre à l’assurance chômage d’améliorer sa santé financière. L’inflation reste faible, la masse salariale progresse à un rythme ralenti (+0,7%). Résultat : les recettes de contributions progresseraient- seulement de +1,1%.

 

En outre, la création d’emplois serait insuffisante pour réduire le chômage, compte tenu de la hausse de la population active. Autrement dit, le chômage indemnisé continuerait d’augmenter : 90 000 personnes supplémentaires auraient droit à des allocations, dont 25 000 du fait de la nouvelle convention. Ce qui entraînerait une hausse de 2,2% des dépenses.

 

Dans ces conditions, le déficit s’élèverait à 4,4 Mds€ en fin d’exercice, et l’endettement atteindrait 25,9 Mds d’€, contre 21,5Md€ à fin 2014, année où l’Unédic avait enregistré une nouvelle dégradation de ses comptes, estimée à 3,9Mds€.