Assurance chômage : sceptique, la FNSEA ne souhaite pas son extension aux agriculteurs

Reçue le 19 octobre à Matignon, l’organisation agricole a fait part de son scepticisme face au projet d’extension de l’assurance chômage à toutes les catégories de travailleurs, agriculteurs inclus. Sa priorité reste le coût du travail, et elle voit poindre une nouvelle contribution obligatoire liée à cette mesure. « Alors que la loi de financement de la sécurité sociale majore encore les charges des exploitants agricoles, la FNSEA a exprimé son refus de participer au financement du dispositif actuel », fait savoir la fédération présidée par Christiane Lambert. (photo). Elle insiste sur « la nécessité de maintenir le niveau d’exonération des charges patronales dont bénéficient les employeurs agricoles et particulièrement ceux qui emploient des salariés saisonniers, compte tenu de l’absence d’harmonisation sociale européenne réclamée depuis longue date ».

 

Concernant la formation professionnelle, la FNSEA se dit attachée au rôle essentiel joué par les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) dans l’accompagnement des politiques de formation des TPE. Enfin, elle soutient l’apprentissage, « un dispositif qui a prouvé son utilité et sa pertinence auprès des employeurs quand il est piloté par des branches qui savent être au plus près des acteurs économiques ».