Attaque contre Charlie Hebdo : suite des réactions syndicales

CFE-CGC : « Atterrés par les scènes d’horreur survenues ce matin à Paris, les membres et le Bureau du Syndicat CGC des Journalistes tiennent à dire leur profonde émotion devant cet attentat qui, en premier lieu, a eu pour cible des professionnels de la presse sur les lieux de leur travail.

C’est cependant aussi très directement la liberté d’expression que les assassins et leurs inspirateurs tentent lâchement de museler par la terreur.
Cette liberté d’expression, il faudra désormais, dans nos pays démocratiques en Europe et au-delà, la défendre sans faillir ; chacun peut aujourd’hui mesurer quelle société et quel avenir seraient les nôtres et ceux de nos enfants si, par malheur, les apôtres d’un sectarisme d’un autre âge parvenaient à leurs fins.

Le choix de la cible apporte aussi la démonstration que, pour ces tenants de l’obscurantisme, des médias libres constituent un danger qu’il convient d’abattre. Sachons dès lors apprécier à leur juste valeur ces libertés qui peuvent paraître banales, mais que nous devons défendre, parce que, dans un monde turbulent et interconnecté, elles sont infiniment plus fragiles qu’on le croit.
Les membres et le Bureau de la CGC-Journalistes assurent de leur soutien la famille, les proches, et les collègues des victimes. »