Attentat au siège de Charlie hebdo : les syndicats expriment leur solidarité et appellent au rassemblement

Après l’attentat qui a coûté la vie à plusieurs personnes dont d’éminents talents de la presse nationale, les réactions syndicales s’enchaînent. Horrifiées, les organisations appellent à défendre la démocratie et à réagir.

 

CGT : « Après l’odieux attentat ayant fait plus d’une dizaine de morts et plusieurs blessés au siège de l’hebdomadaire Charlie-Hebdo, ce mercredi matin, la direction confédérale de la CGT, son journal et La Nouvelle Vie Ouvrière, et le SNJ-CGT, horrifiés, tiennent à assurer l’ensemble des journalistes et des personnels du journal, ainsi que tous leurs proches, de leur totale solidarité.

Profondément choquée par cet acte odieux, attristée et en colère, la CGT rappelle et salue le courage de ces hommes et ces femmes qui chaque jour, chaque semaine, malgré les intimidations et les menaces, défendent la liberté de pensée et la liberté d’expression dans notre pays.

Elle souhaite que les assassins soient au plus vite arrêtés et jugés, et que toute la lumière soit faite sur leurs motivations, ainsi que sur les conditions ayant permis que le siège de l’hebdomadaire ait pu être ainsi attaqué.

La CGT appelle à un rassemblement, ce mercredi 7 janvier, à 17 heures, Place de la République, à Paris.

 

 

F.O : « Le Bureau confédéral de FORCE OUVRIÈRE dénonce avec force l’acte barbare commis dans les locaux de Charlie Hebdo.

 

Il apporte son soutien et sa solidarité aux proches des victimes et à l’ensemble de la rédaction de Charlie Hebdo et rappelle que la liberté d’expression et la liberté de la presse sont des libertés démocratiques fondamentales. »

 

 

CFDT : « L’ignoble acte terroriste qui s’est produit ce matin au siège du journal Charlie Hebdo inspire l’effarement et l’horreur. Il s’agit d’un acte barbare contre la démocratie et la République.

Face au déchainement de violence, nous nous inclinons devant les victimes et appelons tous les citoyens à refuser les pièges des amalgames et les instrumentalisations d’où qu’ils viennent. Face à la haine, notre message est celui de la paix, de la démocratie, de la liberté de penser et de la liberté d’expression et la lutte contre toutes les formes de totalitarisme.

La CFDT appelle à se joindre aux rassemblements organisés partout en France ce soir et dans les jours à venir pour marquer notre indignation, notre attachement à la liberté de la presse et notre solidarité avec les victimes et leurs familles. »

 

 

Unsa : « Au-delà de l’indignation et de l’horreur,

ne pas céder aux visées terroristes

L’UNSA s’associe à l’indignation générale suscitée par l’attentat sanglant qui vient d’intervenir à Charlie Hebdo. Elle s’incline devant la mémoire des victimes, dont celle des deux fonctionnaires de police qui ont perdu la vie dans l’exercice de leurs missions, et assure de sa sympathie toutes les familles dans la douleur.

 

Au-delà de l’horreur et de l’émotion ressenties, la justice devra dire les circonstances précises de ces actes meurtriers, identifier leurs auteurs et les condamner.

 

En visant un journal, en choisissant délibérément de recourir à une violence extrême et barbare, les meurtriers avaient un objectif : celui d’affaiblir la démocratie. L’UNSA appelle à ne pas céder aux visées terroristes. C’est avec fermeté, mais dans le cadre des valeurs de notre république – la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité qu’il convient de réagir ».

 

FSU : « La FSU dénonce l’attentat abominable commis aujourd’hui contre Charlie Hebdo.

Elle exprime toute sa solidarité avec les victimes et les personnels de Charlie Hebdo.

Elle présente ses condoléances aux familles des victimes.

A l’heure actuelle ce sont douze personnes, journalistes, policiers, qui payent de leur vie le droit à l’expression.

Les démocrates, quelles que soient leurs convictions philosophiques ou religieuses, ne doivent pas laisser notre société s’enfoncer dans la violence et l’obscurantisme. Ils doivent se rassembler autour des valeurs de notre République.

La FSU demande que toute la lumière soit faite sur cet attentat odieux.

C’est bien la tolérance, la liberté, la démocratie, la laïcité et le vivre ensemble qui sont en jeu.

Ce sont ces principes que la FSU appelle à défendre en participant aux rassemblements organisés partout en France »