Autoriser les animaux de compagnie au bureau améliorerait l’ambiance et la qualité de vie au travail

Selon Purina (groupe Nestlé) autoriser les salariés à venir au travail flanqué de leur animal de compagnie améliorerait les relations et l’ambiance. Il expérimente le dispositif avec une poignée d’entreprises volontaires et espère en rallier 200, d’ici à 2020. Il paraît que ça marche.

Nestlé Purina invite les entreprises européennes à participer à l’initiative Pets at Work Alliance. Il s’agit d’autoriser les collaborateurs à venir au travail avec leur animal de compagnie. « Nous avons la conviction que les animaux et les hommes sont plus heureux ensemble, surtout au travail, et nous savons par expérience que la présence d’un animal de compagnie au travail a un impact très positif sur la santé physique et mentale des employés », disent les initiateurs de ce projet.

 

Chez Purina où chiens et chats sont autorisés depuis 2003, de nombreux avantages auraient été constatés. Notamment, l’apparition d’une plus grande interaction entre les employés, une meilleure fidélité, une productivité renforcée et des niveaux de stress réduits. « Les résultats encourageants du programme à ce jour ont poussé Purina à appeler les autres dirigeants d’entreprise en Europe à en profiter ».

 

Le fabricant de pet food travaille déjà avec des entreprises avec un panel d’employeurs et vise l’objectif d’atteindre 200 partenaires d’ici 2020. Le groupe insiste : « Pets at Work n’est pas un simple programme, mais un véritable mouvement dont nous connaissons les innombrables bienfaits, par exemple une meilleure atmosphère au travail, une amélioration de l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle, ainsi que des interactions parmi les employés », assure Bernard Meunier, PDG de Nestlé Purina PetCare Europe, Moyen-Orient et Afrique du Nord.

 

Une étude intitulée The Pets at Work Survey 2017tendrait à la confirmer. Menée auprès de 3 221 employés européens propriétaires d’un chien, dans huit pays (Royaume-Uni, France, Allemagne, Russie, Italie, Espagne, Suisse et Portugal) elle indique que 68 % des employés possédant un chien l’emmèneraient au travail si on les y autorise, alors que seuls 12 % des environnements professionnels accueillent actuellement des animaux de compagnie. En outre, 40 % des salariés s’accordent sur le fait que la présence d’animaux au travail contribue à réduire le niveau de stress et à créer une atmosphère plus détendue. Et 36 % des employés considèrent qu’un animal de compagnie au travail permet d’améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle.