Avis du Cese sur les jeunes et l’avenir du travail : il leur faut des CDI, pas des contrats précaires

Le Cese a adopté ce 27 mars, un avis sur les jeunes et l’avenir du travail. Il préconise de privilégier les recrutements en CDI.

La ministre du Travail Muriel Pénicaud  est allée à la source recueillir l’avis des conseillers au Palais d’Iéna. Ceux-ci avaient été saisis par le Premier ministre au dernier trimestre 2018. En premier lieu, le conseil le CESE recommande de « privilégier les recrutements en contrat à durée indéterminée pour faire naître ou restaurer une confiance réciproque entre les jeunes et les entreprises ». Il prône aussi le développement de l’apprentissage, en renforçant le rôle des branches professionnelles dans ce domaine. Non seulement au début du parcours, mais aussi à la sortie.

 

Une autre piste de l’avis rapporté par Dominique Castéra, ex-DRH du groupe Safran (groupe des entreprises) et Nicolas Gougain, ancien responsable associatif siègeant en tant que personnalité associée, consiste à doter le compte personnel de formation de tous les juniors qui entrent sur le marché du travail ou créent leur activité, d’un capital d’amorçage.  

Sur un autre plan, il est recommandé d’améliorer l’accès à la Garantie Jeunes qui peine encore à trouver son public.