Banque : nouvelles compétences et transformation des métiers à horizon 2025

L’Observatoire des métiers de la banque présente son étude : Nouvelles compétences, transformation des métiers à horizon 2025 réussir l’accompagnement au changement.  Dans un contexte de changements profonds et rapides pour le secteur bancaire, le comité pilote de l’Observatoire des métiers de la banque et les cinq Organisations Syndicales représentatives de la Branche AFB ont mené avec le concours de HTS Consulting l’étude  » Nouvelles compétences, transformation des métiers à horizon 2025 : réussir l’accompagnement au changement « .  Il MET l’accent sur t les  tendances qui vont impacter le secteur bancaire d’ici 2025 : le digital, la blockchain, l’intelligence artificielle, l’automatisation des processus, les changements réglementaires, les nouvelles attentes des collaborateurs, les transformations des modes de travail et de consommation.

 

1- Peu de métiers vont disparaitre, la plupart vont se transformer, avec un renforcement de la spécialisation pour répondre aux nouvelles exigences du secteur (montée en compétences généralisée).

 

2 Certains métiers, comme ceux de la data et de la gestion de projet, vont apparaître ou prendre une importance capitale dans les entreprises du secteur.

 

3 Les changements demanderont une redéfinition des passerelles de mobilité et un accompagnement des collaborateurs dans les transformations. Les collaborateurs devront, avec l’aide des ressources humaines, devenir acteurs de leurs parcours de carrière. Elles auront un rôle capital dans la montée en compétences des collaborateurs.

 

4 Les compétences comportementales vont devenir particulièrement importantes pour renforcer l’employabilité des collaborateurs et fluidifier la mobilité. 8 compétences seront particulièrement nécessaires : s’adapter au changement, apprendre à apprendre, travailler de façon communautaire, communiquer/avoir de l’impact, s’orienter vers le client, résoudre les problèmes et développer ses compétences…

 

5 Une excellente maîtrise des compétences techniques restera un prérequis nécessaire à l’exercice des professions bancaires