Baromètre Actineo : le bureau idéal, vu par les salariés

L’Observatoire Actineo a présenté le 9 novembre les principaux enseignements de son Baromètre 2017. On en retient que le bureau fermé reste majoritaire, alors que les espaces collaboratifs sont encore marginaux. Le télétravail progresse, au profit d’une meilleure prise en compte de la concordance des temps.

 

Pour deux salariés sur trois, le bureau idéal est un bureau fermé, de préférence individuel, privilège réservé à un peu moins d’un tiers de l’échantillon. Un autre tiers doit se contenter d’un espace collectif ouvert. Mais l’open space infernal au sein duquel l’on ne s’entend pas, est une légende, ceux qui officient sur un plateau de plus de 10 personnes représentent une minorité. Actineo constate aussi que le flex office, desk sans attribution nominative, demeure balbutiant (7 % des prospects sont concernés). En revanche, les salles de repos/détente commencent à prendre une place significative, de même que les jardins ou espaces verts.

 

Le Baromètre 2017 d’Actineo souligne la progression du télétravail. S’il ne concerne encore que 25 % du panel, ceux qui travaillent hors des locaux de leur entreprise une fois par semaine et plus représentent 48 % des actifs travaillant dans des bureaux.  

 

Plus que le télétravail, le nomadisme a le vent en poupe. Ils sont 28 % à être des nomades réguliers qui travaillent tous les jours ou plus, dans différents lieux publics : 17 % dans des transports en commun, 8 % dans des espaces voyageurs, ainsi que dans les bibliothèques publiques. Cependant, ils travaillent surtout à domicile (22 %) et dans des locaux autres que ceux où est situé leur poste de travail principal (19 %). Il est à noter que les espaces de coworking, fablabs et autres incubateurs d’innovation dont on parle beaucoup, sont encore peu utilisés de façon régulière (respectivement 9 % et 6 %).  (22 % de présence et 59 % d’usage