Baromètre Apec-ANDRH : la fonction ressources humaines n’a pas un statut de star

Dans un cas sur deux, les entreprises peinent à trouver le responsable ou le directeur des ressources humaines qu’elles recherchent.  Pourtant, les candidatures ne manquent pas :pour chaque poste offert, 50 postulants se bousculent au portillon. 

Le rapport entre la demande et l’offre a sensiblement évolué au profit des cadres de la fonction RH. Selon le dernier baromètre Apec-ANDRH publié ce 27 avril, les entreprises expriment davantage de difficultés pour en recruter. Les postes considérés comme difficiles à pourvoir représentent 52 % offres d’emploi au 3e trimestre 2016, contre 45 % à la même période, l’an dernier.

 

Ces ratios restent nettement inférieurs à ceux observés dans les métiers liés à l’informatique et au commercial. « Les postes en RH demeurent parmi les plus faciles à pourvoir aux yeux des recruteurs. À titre de comparaison, toutes fonctions confondues, le sentiment de tension s’établit à 62 % et 75 % des postes de cadres informaticiens sont jugés difficiles ou très difficiles à pourvoir ».

 

Selon le document, le sentiment de tension peut s’expliquer en partie par la baisse du nombre de candidatures. Dans cette fonction, une offre d’emploi a généré 50 candidatures en moyenne au 3e trimestre 2016, contre 58 un an auparavant. Dans certains cas, la spécificité du poste à pourvoir et la rareté du profil recherché compliquent la recherche.