Baromètre européen de l’emploi: Robert Walters France résolument optimiste

A en croire le Baromètre européen de l’emploi de Robert Walters, la reprise du marché de l’emploi, en France est fulgurante. Le volume d’annonces est en hausse de 21,5% au 1er trimestre par rapport à la même période de l’année dernière, tous secteurs confondus.

Les métiers de l’ingénieur, portés par les secteur de l’automobile, de l’aéronautique, de la chimie et du high-tech, connaissent le dynamisme le plus important (+53%). L’accélération est également nette pour les technologies de l’information où les offres s’envolent de 39% , en partie pour cause de volatilité des candidats.

 

Profitant de l’embellie du marché, les cadres n’hésitent plus à changer d’entreprises, créant un important turn-over et une plus grande fluidité, explique le cabinet. Même les fonction supports qui ont souffert des réductions d’effectifs reviennent en grâce. Elles connaissent une croissance significative .Les entreprises, en meilleure santé, recommencent à développer leurs équipes de back office, voire internalisent à nouveau certains postes, souligne l’étude en notant « une belle envolée » pour les fonctions marketing, commerciales, juridique et fiscales. Le marché de l’emploi des cadres connait une belle croissance. Les entreprises, plus confiantes, investissent de nouveau : nous commençons à retrouver une activité d’avant crise » confirme Coralie Rachet, directrice de Robert Walters France (photo).

 

D’un point de vue territorial, l’attractivité des régions progresse : le Sud-Ouest (+23%) et la région Auvergne Rhône-Alpes (+20%) sont parmi les plus actives en termes de volume d’offres d’emploi. En outre, l’emploi se développe de plus en plus en dehors du bassin parisien.Le dynamisme de pôles de compétitivité locaux attire les candidats, désireux de trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée tout en gardant une proximité avec Paris, lit-on dans le document. « Cet élan se poursuivra au second semestre 2017 avec de nombreuses ouvertures de postes à l’externe pour les cadres experts, en particulier ceux qui sauront accompagner les entreprises dans leur transformation digitale », précise Coralie Rachet.