Baromètre Prism’emploi : le travail temporaire reste dynamique

L’intérim a de nouveau progressé en février, affichant une hausse de +7,3 %. Sur un an, le travail temporaire a généré plus de 45 000 emplois supplémentaires, dont 10 000 postes en CDI intérimaires.

Les secteurs de l’industrie et des services progressent de 7,5 % et 4,8 %, respectivement. La poussée est de 6,5 % dans le BTP. Le développement de l’intérim dans les transports (+16,5 %) ralentit par rapport au mois précédent, tout en restant largement au-dessus de la tendance moyenne. Enfin, le commerce connaît une légère diminution avec -0,6 %, l’activité sectorielle ayant probablement pâti des conditions climatiques.

 

Toutes les catégories professionnelles bénéficient de cette progression, souligne le Baromètre Pism’emploi. Toutefois, les ouvriers qualifiés (+7,3 %) et les ouvriers non qualifiés (+10,3 %) ont, en février, progressé plus significativement que les employés (+5,3 %) et les cadres et les professions intermédiaires (+0,4 %).