Baromètre Prism’emploi : l’emploi intérimaire reste orienté à la baisse, léger mieux dans l’industrie

Après avoir reculé de 4,9 % en janvier 2021 sur un an, le travail temporaire -contrats de travail temporaires et CDI intérimaires inclus- enregistre une nouvelle dégradation. en février. La chute est estimée 8,4 % en moyenne, en février. L’intérim compte désormais 665 500 emplois en équivalent temps plein (ETP), soit 61 200 ETP de moins qu’en février 2020.

Le BTP chute lourdement (-17 %). Le secteur est confronté  à la baisse de la construction de logements neufs et à la multiplication des pénuries de matériaux conduisant à des retards de livraisons, voire à des arrêts de chantiers.  Le commerce accuse un recul de 3,2 points, passant de -11,4 % en janvier à -14,6 % en février, en raison du durcissement des contraintes sanitaires,

 

Le transport logistique tire son épingle du jeu, enregistrant néanmoins, avec +1,1 % un dynamisme moins marqué ce mois-ci.La tendance dans les services, avec -8,6 %, est restée quant à elle à peu près stable. Le secteur de l’industrie marque un léger mieux, passant de -5,6 % le mois dernier à -5,3 % ce mois-ci, tendance qui se situe désormais 3,1 points au-dessus de la moyenne des secteurs.

 

Dans ce contexte, les emplois les plus qualifiés : cadres et professions intermédiaires avec -13,1 %, ouvriers qualifiés avec -11,8 % et employés avec également -11,8 %, connaissent une baisse nettement plus marquée que ceux des premiers niveaux de qualification, le recul du nombre d’ouvriers non qualifiés se limitant à -1,6 %.