Baromètre social : la crise de 2008 est (presque) oubliée

Le temps fait son œuvre : avec l’éloignement de la crise de 2008, le pessimisme des Français vis-à-vis de l’état de la société s’atténue, constate la dernière édition du Baromètre d’opinion de la DREES, publié ce 13 mars. Mais les ouvriers et les chômeurs restent dubitatifs.

L’optimisme est de retour : huit personnes sur dix trouvent que leur situation personnelle globale est « bonne ». Toutefois, ce sentiment varie selon la catégorie sociale. Les cadres supérieurs et les professions libérales font une analyse positive de la situation de la société française : ils sont 90 % à ressentir une amélioration. Plus encore, les professions intermédiaires (91 %) sont en confiance, les employés un peu moins (86 %). À l’inverse, les ouvriers (72 %) et les chômeurs (56 %) se montrent moins souvent satisfaits de leur situation.

Face à l’avenir, les opinions sont moins tranchées. ‘Une proportion moindre des personnes interrogées regarde l’avenir avec confiance (58 %). Parmi les cadres supérieurs et professions libérales, trois personnes sur quatre se disent optimistes. Le ratio descend à deux sur trois dans les professions intermédiaires et tombe à 54 % chez les employés, voire 51 seulement pour les ouvriers et les chômeurs.