Bénéficiaires du RSA : la complémentaire universelle sans peine

Afin d’améliorer l’accès aux droits et de simplifier les démarches des assurés, l’automatisation du renouvellement de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) pour les allocataires du RSA entre en vigueur le 1er avril.

 

Cette mesure est prévue par la loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2019. Elle concerne environ 670 000 foyers, en tenant compte des bénéficiaires et des ayants-droit. À partir du 1er avril, les allocataires du RSA n’auront plus besoin d’effectuer des démarches en vue de renouveler leur droit au CMU- C chaque année. Tant que l’intéressé perçoit la couverture complementaire universelle est prolongée d’un an.

 

Jusqu’ici, la CMU-C est attribuée à partir de la constitution d’un dossier de demande qui impose que l’ensemble des ressources du foyer soit déclaré. Le droit est ouvert pour un an et la même démarche doit être renouvelée chaque année. 2 mois avant la date d’échéance, un courrier est adressé au bénéficiaire, afin de rappeler la nécessité de renouveler la démarche.

 

Pour rappel, la CMU-C est une couverture maladie complémentaire gratuite qui donne accès à des soins gratuits sans avance de frais pour les personnes disposant de faibles ressources et résidant en France de façon stable et régulière.