Bien que stressés, les professionnels du numérique adorent leur métier

À en croire une étude du BDM, alias Blog du modérateur (groupe groupe RegionsJob), 77 % des pros du numérique aiment leur métier et leur secteur d’activité.   Pour preuve, 53 % se sentent plutôt heureux, et 10 % très heureux. Ils se disent pourtant stressés quotidiennement.

La qualité des missions est citée comme le premier critère de bonheur au travail (71 %) et cette qualité semble au rendez-vous selon 68 % d’entre eux.  En second lieu, l’ambiance au sein de l’équipe est jugée importante par 63 % des personnes interrogées. La rémunération est citée en troisième position. Elle est déterminante pour 59 % du panel.

 

Pourtant, 45 % d’entre eux sont quotidiennement stressés. Les facteurs sont multiples : charge de travail trop important (65 %), objectif imprécis (55 %) ou encore la nécessité d’être connecté en permanence (41 %).Dans ces conditions, 51 % se sentent en burn-out (souvent ou de manière occasionnelle). Dans le même temps, et ce n’est pas si contradictoire que cela, 57 % sont, souvent ou de temps en temps, confrontés au bore-out .Pire, 30 % trouvent que « leur travail n’a pas de sens ».  Ils ont la bougeotte : 88 % pensent qu’ils ne travailleront plus dans la même entreprise d’ici cinq ans.

 

Tout cela pousse 46 % des sondés à envisager une reconversion vers un métier n’ayant pas de rapport avec le numérique et 61 % qui pensent changer de secteur d’activité d’ici 5 ans. Dans ce secteur en mouvement permanent, nombreux sont ceux à penser qu’ils ne travailleront plus dans la même entreprise d’ici 5 ans (88 %). En outre, 75 % des professionnels du digital sont des millenials, sensibles aux sirènes des start-up.