Bilan de l’épargne salariale au premier semestre : l’AFG constate une forte progression

L’Association française de la gestion financière (AFG) qui représente les professionnels de la gestion d’actifs dresse un bilan de l’épargne salariale au 30 juin. Son constat : les encours sont en forte hausse, l‘investissement responsable cartonne et le Perco fait un tabac.

 

Les actifs gérés en épargne salariale atteignent 110,8 Mds € au 30 juin 2014. Ils sont en progression de 6 % par rapport au 31 décembre 2013 et de plus de 12 % sur un an. L’association explique cette accélération par le « bon niveau de souscriptions nettes positives » et par « un effet de marché favorable ».

 

Mieux, les investissements dans les fonds d’investissement socialement responsables (ISR) progressent plus vite. Ils représentent 18,8Mds €, soit une progression de 22 % sur un an. Plus du quart des encours de l’épargne salariale -hors actionnariat salarié- est désormais investi dans de tels fonds

 

La situation économique ne provoque pas de reflux du nombre d’épargnants. Le nombre de comptes reste stable à plus de 11 millions. Et sur ce 1er semestre, les salariés ont confirmé leur attachement au caractère de moyen et long terme de l’épargne salariale. Pour preuve, ils ont versé sur l’ensemble des dispositifs 8,4Mds€, dont 3Mds en provenance de la participation, 2, Mds€ issus de l’intéressement, et 1,3 autres milliards d’euros dus à des versements volontaires. Enfin, 1,4M€ correspondant à l’abondement versé par les entreprises.

 

Sur les 111 Mds € de l’épargne salariale, les Perco représentent 9,7 Mds € (+ 26% sur un an, + 14% sur 6 mois). Cette croissance s’explique à 85% par des souscriptions nettes et à 15 % par l’effet de marché. Sur les six mois observés, les souscriptions nettes dans les Perco  représentent plus de 50% des nouveaux engagements. Ce mécanisme existe  maintenant ouvert dans 188 000 entreprises. Il bénéficie à 1 755 000 collaborateurs, un chiffre en hausse de 20% sur un an et de 14% sur 6 mois.

 

Pour rappel, l’épargne d’entreprise permet à plus de 10 millions de salariés d’acquérir une épargne pour financer différentes étapes de leur vie, en particulier l’acquisition de leur résidence principale et la constitution d’un complément de retraite. Dans le cadre des réflexions menées actuellement par le Copiesas, l’Association française de la gestion financière fait des propositions pour élargir, simplifier et mobiliser l’épargne salariale au service de l’investissement à long terme et d’une économie responsable