Bilan : l’irrésistible ascension des Scop

Les sociétés coopératives gardent la forme. Selon le bilan 2016 publié ce 18 juillet par la Confédération générale des Scop , le secteur a vu son chiffre d’affaires croître de 4 % par rapport à l’année précédente. L’emploi a connu une progression du même ordre.

 Le succès du modèle coopératif et participatif ne faiblit pas. L’an dernier, il s’est créé 266 entreprises sous ce statut. Au cours des quatre dernières années, la démographie des Scop s’est accrue de 22 % et leurs effectifs de 15 %. Il existe au total 2991 sociétés de ce type, à fin 2016. Elles emploient 53 850 salariés. Plus de la moitié d’entre eux travaillent dans des coopératives créées ex nihilo et un emploi sur cinq provient d’une coopérative issue d’une transmission d’entreprise saine.

 

Ce dynamisme devrait se poursuivre, pronostique souligne Jacques Landriot, président de la Confédération générale des Scop (photo) :  « Chaque jour, nous continuons d’accompagner sur le chemin de la réussite les projets de créations, de transmissions reprises d’entreprises, de transformations d’associations, toujours plus nombreux. ».

 

 Les sociétés coopératives et participatives sont représentées dans de nombreux secteurs d’activité. Trois secteurs se détachent : les services qui comptent pour 36 % des emplois ; la construction qui rémunère 22 % des effectifs, et l’industrie, qui représente 17 % des jobs.