Forfait mobilités durables : comment ça marche ? Quatre questions à Céline Bauer, présidente du groupe de travail RH d’Absoluce

Bauer-Absoluce-3

Depuis mai 2020, les employeurs ont la possibilité d’attribuer à leurs salariés qui privilégient les modes de transports à mobilité douce une indemnité exonérée de cotisations pour effectuer leurs trajets entre leur lieu de résidence principal et leur lieu de travail. Céline Bauer, présidente du groupe de travail Ressources humaines d’Absoluce, présente les nouveautés du forfait Mobilités durables et la manière dont les employeurs peuvent l’appliquer.

Qui peut bénéficierdu forfait ?

L’employeur peut prendre en charge les frais de transports de ses salariés qui se rendent sur leur lieu de travail en utilisant les modes de déplacement suivants : transports en commun (hors prise en charge obligatoire des frais d’abonnement) ; vélo, électrique ou mécanique ; covoiturage,  que ce soit en tant que passager ou conducteur ; enfin, tout autre service de mobilité partagé qui n’est pas pris en charge.  En janvier 2022, le forfait mobilités durables concernera également les déplacements effectués avec un engin de déplacement personnel motorisé (EDPM) personnel, comme les trottinettes électriques, les gyro-roues ou les skateboards électriques.

 

Comment l’appliquer ?

 

La mise en place du forfait mobilités durables peut être prévue par un accord d’entreprise (à défaut par accord de branche). En l’absence d’accord, l’employeur peut rédiger une décision unilatérale après acceptation du Comité social et économique s’il existe dans l’entreprise. Si l’employeur prend la décision de mettre en place cette allocation, tous les salariés y auront droit selon les mêmes modalités d’attribution et les mêmes conditions d’accès.

 

Pour quel montant ?

Depuis le 1er janvier 2021, le forfait à mobilités durables est exonéré de cotisations et de contributions sociales, dans la limite de 500 euros par an et par salarié. Le salarié devra fournir chaque année un justificatif de la prise d’un transport à mobilité douce ou une attestation sur l’honneur à son employeur.

 

Existe-t-il une possibilité de cumul ?

Les salariés qui percevaient une indemnité kilométrique vélo pourront encore en profiter, elle sera alors assimilée au forfait mobilités durables. Le forfait à mobilités durables peut être cumulé avec la prise en charge des frais de transports public (à hauteur de 50 %) ou de services publics de location de vélo. Depuis août 2021, si un salarié cumule la prise en charge obligatoire des frais de transports public et le forfait mobilités durables, le plafond de l’exonération est limité à 600 euros ou dans la limite du montant de la prise en charge obligatoire des titres de transports public, s’il est supérieur à 600 euros.