Bpifrance et le ministère chargé de l’Égalité main dans la main pour développer la création et la reprise d’entreprise par des femmes.

 Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargé ede l’Égalité et Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, unissent leurs efforts pour développer et promouvoir la création et la reprise d’entreprises par des femmes en signant un Accord-cadre triennal. Moyen d’émancipation économique et levier pour le développement, la croissance et l’innovation, l’entrepreneuriat des femmes est un enjeu majeur. Celles-ci restent sous-représentées dans un grand nombre de domaines relevant de la sphère professionnelle et notamment dans l’entrepreneuriat, ne représentant que 30 % des créateurs d’entreprises. Face à cet état des lieux, l’État et Bpifrance ont décidé de renforcer leurs efforts pour encourager et accompagner la création/reprise d’entreprise par les femmes.

La ministre souligne que « les femmes entrepreneures se heurtent à des difficultés structurelles persistantes qui freinent la concrétisation ou le développement de leur projet. » Nicolas Dufourcq, précise : «Les femmes représentent 48 % des porteurs de projets que nous accompagnons et finançons. Notre objectif à 4 ans est de doubler le nombre total d’entreprises accompagnées et financées lors des phases de création ou de reprise, en conservant et renforçant cette parité ».

 

L’accord-cadre 2021-2023 renouavelle plusieurs ambitions. Primo, l’accès et le développement d’une offre d’accompagnement favorable à la création/reprise et à la croissance des entreprises dirigées par des femmes avec l’élaboration d’une nouvelle génération de plans d’action régionaux pour l’entrepreneuriat des femmes (PAREF) en partenariat avec les Régions. Secundo , l’accroissement des financements accordés aux femmes créatrices et repreneuses d’entreprise; tertio, la lutte contre les stéréotypes de genre qui peuvent affecter les acteurs de l’écosystème entrepreneurial ; quarto, la mobilisation de l’ensemble des acteurs de l’écosystème de la création d’entreprise et contribué ainsi à la coordination et la promotion des actions en faveur de l’entrepreneuriat des femmes.Pour répondre à ces ambitions, des moyens structurants sont mis en œuvre avec les réseaux d’aide à la création et à la reprise d’entreprises, les réseaux bancaires qui s’engagent en faveur de l’entrepreneuriat des femmes, en particulier BNP Paribas, les Caisses d’Épargne ainsi que les acteurs majeurs de l’écosystème entrepreneurial.