Cadres au forfait : Syntec Conseil propose davantage de flexibilité du temps de travail

Augmenter la flexibilité du temps de travail des cadres au forfait jour via le principe de biannualisation. Concrètement, les cadres au forfait jour opérationnels 218 jours par an pourraient voir leur temps de travail réparti sur la base de 436 jours sur 24 mois avec un système de congés imposés. Dans le détail, les cadres au forfait jour opérationnels 218 jours par an pourraient voir leur temps de travail réparti sur la base de 436 jours sur 24 mois avec un système de congés imposés. Cela pourrait passer par des accords d’entreprise, mais aussi par une négociation de branche « afin de couvrir les plus petites structures ne bénéficiant pas d’un CSE ». Mais il faudrait préalablement une nouvelle ordonnance

 

L’organisation patronale qui rassemble près de 250 entreprises adhérentes propose aussi de diminuer, par palier, les charges sociales pour les cadres rémunérés au-delà de trois SMIC. D’après son calcul, jusqu’au 1er septembre, cela représenterait un abattement forfaitaire de 750 euros pour tout cadre au forfait jour. Puis, du 1er septembre au 31 octobre, la somme serait alors de 500 euros par mois.

 

Le secteur du conseil emploie 120 000 personnes dont 90 % de cadres, majoritairement au forfait jour.