Carrefour va transférer 6000 salariés supplémentaires à la location-gérance

L’enseigne de grande distribution vient d’annoncer la cession de 43 magasins en location-gérance. Résultat : près de 6 000 salariés quitteront le groupe en 2022. C’est la deuxième fournée d’externalisations d’hypermarchés et supermarchés, depuis le début de l’année.

 

 Selon une estimation de la CFDT, les transfuges subiront une perte de pouvoir d’achat de l’ordre de  2 300 € en moyenne, par an. Sans parler des avantages sociaux propres à Carrefor, que les intéressés ne sont pas sûrs de retrouver chez le nouvel employeur, couramment, une PME.

 

Les syndicats sont sur le pont. FO, la CGT et la CFDT entendent réagir vigoureusement. Le dernier syndicat demande « le maintien intégral des avantages sociaux et de la rémunération des salariés qui seraient concernés, ainsi qu’un plan d’investissement sur les magasins en difficultés dans le groupe ». La CGT, estimant que « le massacre continue »,  appelle à la « grève reconductible ».  FO déplore « la casse sociale par le passage massif et répété en location-gérance ».