Carrière : les joueurs de foot ont souvent un parcours d’étoile filante

Carrière. Chez les footballeurs aussi, il y a des inégalités criantes, constate une très sérieuse étude du centre d’étude de l’emploi (CEE). En moyenne, un joueur de Ligue 1 touche en 47 000 € par mois, contre 10 500 € pour son homologue évoluant dans la division inférieure.

 

Le haut niveau de rémunération des footeux de la Ligue 1, dont les salaires ont explosé ces dernières décennies, a un prix : leur carrière ne dure en général que quatre à six ans. « Très peu réussissent à se maintenir plus longtemps au plus haut niveau », précise Richard Duhutois, signataire du document. Les blessures et la concurrence des jeunes talents sont les causes les plus fréquentes des interruptions de parcours. Sans parler du risque pour les clubs les moins prestigieux, de descendre dans la catégorie inférieure à l’issue de chaque saison de championnat.

 

Les Français sont logés à la même enseigne que leurs homologues européens. En Allemagne par exemple, la durée moyenne d’un parcours de footeux est de 3,5 ans. Dans ce métier, on vieillit très vite. « L’apogée d’un attaquant, en nombre de buts marqués, se situe autour de 25 ans ». Comme dans toute autre activité, la formation joue un rôle déterminant, constate la note du CEE. « Les meilleurs centres de formation préparent les joueurs dont la durée de carrière est supérieure »